Friday, March 2, 2012

Thoughts of the Day #9/2012 : Jean-Luc Marion (6)

Jean-Luc Marion (*1942 - )
(copyright owners of this picture, please read the p.s. at the bottom thanks!)

Today - I want to post again an excerpt from one of the most important french philosophers of our time: Jean-Luc Marion. Because he is a french philosopher, the best gesture to honour him and his work is to cite him in the original language. This an excerpt about the problem of the primacy of the interlocutor and the fourth formalisation of the phenomenological reduction taken from his now classical book "Reduction and Givenness" (Paris: PUF 1989).

Aujourd'hui, c'est encore une foi le temps pour presenter des pensées d'un philosophe français contemporain. C'est Jean-Luc Marion, qui enseigne la philosophie à Paris (Sorbonne, il est le successeur de Levinas) et à Chicago (Divinity School at the University of Chicago). J'ai choisi une texte dans son bibliographie à la fois immense et admirable sur le probleme de "la primauté de l'interloqué" et la "quatrième réduction phénoménologique" dans son livre classique "Réduction et Donation" (PUF 1989, p. 302):

"Le quatre caractères de la revendication - convocation, surprise, identification et facticité - instituent l'interloqué comme tel, sans aucun autre présupposé que la pure forme de l'appel. L'appel qui convoque suffit à susciter l'interloqué, qui s'origine ainsi dans la première passion, l'admiration.

La thèse, pourtant, de la primauté de l'interloqué s'attire une objection: qui ou quoi revendique l'interloqué? Que l'on évoque ici Dieu, l'être, l'autre, l'auto-affection même et toutes figues de la différence - cela ne permet pas que de nommer, sans plus, la difficulté, non de la resoudre; car l'interloqué deviendrait, en tous les cas, une instance derivée, régionale et secondaire - simple variation du sujet, pris en relation avec une instance autre et ainis spécifié.

Cette objection repose pourtant sur la présupposition illusoire, qu'il faille pouvoir nommer l'instance qui revendique pour en subir la convocation. Or l'inverse se produit suivant l'ordre d'une stricte description phénoménologique: je me reconnais interloqué bien avant d'avoir conscience ou connaissance non seulement de mon éventuelle subjectivité, mais surtout de ce qui me laisse interloqué. L'imprécision, l'indécision, voire la confusion de l'instance revendicatrice atteste bien plutôt qu'à l'origine se trouve la pure forme de l'appel, comme telle.

La surprise surprend, précisément parce qu'elle surprend celui qui en ignore et le nom et le voeu; je me découvre interloqué exactement parce que je ne sais, dans l'instant de la revendication, ni qui ni quoi. En fait, l'indétermination de l'instance revendicatrice rend seule possible la revendication, qui, sinon, ne surprendrait pas et donc ne provoquerait nul interloqué.

Cet a priori s'excerce d'autant mieuax qu'il ne s'identifie pas, puisqu'il ne consiste qu'en sa pure reconnaissance par l'interloqué. La revendication elle-même s'atteste dans la reconnaissance, par l'interloqué, qu'il encourte une revendication. L'interloqué lui-même décide du commencement - la plus pauvre détermination, donc aussi la première.

L'autarcie du sujet se découvre initialement blessé par le fait qu'un appel l'a déjà atteinte et défaite. Sans savoir ni par qui, ni par quoi, je me sais dès l'origine déjà interloqué."



Thanks for reading my blog !
Have a nice day!
Stay tuned and expect the unexpected !

P.S. Dear copyright owner of the picture, please contact me, if you don't want to see your picture above in this context! Your picture will of course be instantly removed! Thank you. S.K.G.